Rapport annuel 2017-2018

Mot de la présidente

Chers membres, partenaires, employés, orthophonistes et amis de la Clinique,

Je partage, avec le comité de direction, l’honneur de vous présenter le rapport annuel de la Clinique d’orthophonie sociale de Québec 2017-2018. Un honneur, oui, car la dernière année fût remplie de succès!

La Clinique d’orthophonie sociale de Québec est encore jeune, certes, mais cela n’empêche en rien son habileté à se démarquer en percevant d’une manière peu conventionnelle l’univers de l’orthophonie au sein de la région de Québec et même plus. Ici, une idée qui semble insensée de prime abord, peut se transformer en un véritable projet de grande ampleur! Nous n’avons qu’à penser au Camp Stimuli qui a vu le jour en 2017. Une première à Québec qui a permis à [XX] enfants âgés de X à X ans de combiner besoins orthophoniques et amusement estival, et ce, juste avant la rentrée scolaire pour plusieurs d’entre eux. Ou encore, soulignons la mise sur pied d’un service de téléorthophonie destiné à l’ensemble du Québec ayant pour but, entre autres, de faire exploser les limites géographiques de la province. L’inégalité en matière d’accessibilité aux services d’orthophonie est préoccupante alors pourquoi ne pas se doter d’un système pour renverser cette tendance? Les besoins étant grands, nous avons cru bon d’y trouver une solution.

Les douze derniers mois ont également été parsemés de défis, de profondes réflexions et de doutes. La Clinique est encore jeune et les apprentissages sont grands et nombreux. La prochaine année nous en apportera tout autant avec la volonté de solidifier les projets, la croissance et la stabilisation de l’équipe ainsi que le développement de nouveaux services.

J’ai eu le privilège de présider une organisation unique dans sa manière de saisir les besoins de la population et d’y répondre. Il est de notre devoir, en tant que société, de veiller à ce que nous y soyons toutes et tous inclus peu importe les défis auxquels nous sommes confrontés, y compris un problème de langage. Alors, merci à celles et ceux qui se sont impliqués au cours de la dernière année auprès de la Clinique et qui ont fait de ces projets fantasques des moyens concrets pour nous enrichir collectivement.

Également, un merci personnalisé pour mesdames Sylvie Berger et Louise XXXXX, présentes depuis le début de l’aventure à titre d’administratrices de la Clinique et qui terminent leur mandat cette année. Vos conseils justes et précieux, vos questionnements qui nous font réfléchir autrement et votre soutien, nous manquerons. À l’ensemble des membres du conseil d’administration, merci pour votre dévouement envers la Clinique et de croire avec autant de conviction en sa mission.

Geneviève Villeneuve-Patry

Présidente

Mot du directeur

Une autre année haute en couleurs vient de se terminer en beauté! Comme tout DG nécessairement obsédé par les chiffres, je suis très fier que la Clinique ait pu, dès sa deuxième année complète d’opération, arriver à un point d’équilibre financier. Il s’agit d’une rareté dans le monde de l’économie sociale tout autant que dans l’univers entrepreneurial toute catégorie confondue. Comme toute entreprise en démarrage, cette réussite financière a été largement supportée par des sacrifices financiers personnels de la part de toute l’équipe dont chaque membre pourrait mieux gagner leur vie ailleurs. Elle est aussi le fruit de nombreux bénévoles, administrateurs, amis et membres de la famille qui nous appuient dans toute nos initiatives.

Pourquoi ce sacrifice? Une seule explication est possible : pour nous tous, la Clinique représente quelque chose de plus grand que nous, elle incarne une volonté de mieux faire les choses, de corriger inégalités sociales, d’innover et de se donner à fond dans ce qui nous anime. Je me sens extrêmement privilégié d’être entouré de gens de valeur, de gens de cœur et de conviction, de professionnelles qui ne font pas de compromis sur la qualité de leurs services, des personnes qui ont à cœur le bien-être de leurs clients et qui forment une équipe de plus en plus soudée. 

Devant le constat de ce sacrifice, il ne faut pas toutefois tomber dans le romantisme et il est de notre devoir d’offrir à notre équipe de travail les meilleures conditions possibles pour s’épanouir professionnellement et rester avec nous le plus longtemps possible. Les clients y gagneront tout autant que les bénéficiaires de nos nombreux projets. Pour y arriver, il faut d’abord que la Clinique continue de prospérer, qu’elle continue de se développer et de solidifier ses acquis. Le Camp Stimuli en est à sa deuxième éditions cette année et devient déjà un rouage important du quartier et de cette communauté de parents qui peinent à trouver un endroit approprié pour leurs enfants pendant l’été. La téléorthophonie se développe tranquillement, mais surement. Un premier partenariat avec le CISSS Bas-St-Laurent démontre que cette modalité peut être utilisée pour compenser des problèmes d’accessibilité en région. Notre service à domicile pour les proches aidant a été renouvelé pour une 4e année et continue de changer profondément le quotidien de plusieurs dyades.

Le Conseil d’administration de la Clinique a connu plusieurs défis cette année et a eu des questions essentielles à se poser. Comment augmenter les ventes sans compromettre le volet social? Comment se déployer sur le territoire avec la téléorthophonie notamment tout en gardant un ancrage dans les milieux? Doit-on augmenter les prix pour se donner une plus grande marge de manœuvre financière, notamment pour bonifier les conditions de travail? Comment impliquer davantage des membres dans la vie associative de l’organisme? Ces questions ont fait l’objet de nombreuses discussions et de certaines décisions déterminantes. Plusieurs questions restent toutefois en suspens et risque de revenir périodiquement à l’ordre du jour.

Lorsqu’on regarde en avant, on voit tout le travail qui reste à faire, tout le potentiel de ce qui pourrait advenir et nous sommes pressés d’y arriver. Lorsqu’on regarde en arrière, c’est l’impression d’une course haletante qui subsiste – comment avons-nous fait tout cela en si peu de temps! La réponse est simple : nous l’avons fait ensemble.